Bien qu’en général présenté sous formes de fleurs ou d’huile, le CBD peut se consommer de multiples façons. Sur le modèle des e-liquides à la nicotine, des e-liquides au CBD ont été créés et une nouvelle branche de la vape s’est créée : la vape de CBD. Les e-liquides au CBD se consomment dans des e-cigarettes classiques mais il y a toutefois certaines précautions et indications à prendre en compte quant à la spécificité du produit.



L’intérêt de la vape de CBD

L’intérêt de vaper du CBD réside en premier lieu dans les bienfaits de la molécule. Bien qu’on ne puisse pas encore parler de propriétés médicinales vu l’état préliminaire des études sur le sujet, les vertus du CBD sont de plus en plus reconnues. Ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques soulagent les douleurs et ses vertus calmantes sont idéales pour le sommeil, la relaxation et la récupération sportive. Comparé aux huiles, vaper permet une absorption plus rapide du CBD.

Au contraire de la nicotine et du THC, le CBD ne présente aucun potentiel addictif. La vape de CBD peut même être une alliée efficace pour arrêter de fumer (tabac ou cannabis). Bien qu’on ne comprenne pas encore par quels mécanismes, des études scientifiques ont mis en évidence l’efficacité du CBD dans le traitement de l’addiction (réduction des risques de rechute et des pulsions de consommation). Qui plus est, grâce à la vape, le consommateur retrouve la gestuelle associée à l’activité de fumer ce qui permet une transition moins brutale et plus efficace.



La composition des produits

Les e-liquides destinés à la vape sont des produits à la composition spécifique. L’huile de CBD classique est destinée à une ingestion orale et n’est pas adaptée pour le matériel de vape. Dans les e-liquides, le CBD est dissout dans une base neutre, en générale composée de propylène glycol et de glycérine végétale (PG/VG). Le premier fluidifie le liquide et le second permet une bonne production de vapeur. On trouve également des bases en polyéthylène glycol (PEG) ou en huile de triglycérides à chaîne moyenne (MCT). Les huiles MCT sont particulièrement recommandées car elles ne risquent pas de libérer des agents cancérigènes à la combustion. Parmi les composants, on trouve également différents arômes (menthe, vanille etc.). Certains e-liquides contiennent des terpènes qui reconstituent l’arôme du chanvre.

Dosage

Les e-liquides au CBD se déclinent en différents dosages qui doivent être adaptés à la fréquence de consommation. Ces dosages s’expriment plutôt en mg/contenant (en général une fiole de 10ml) contrairement à la nicotine que l’on exprime en mg/ml.

  • Entre 30mg et 100mg, on considère que le dosage est faible et les effets légers.
  • Entre 100mg et 300mg, on considère que le dosage est moyen. Une consommation plus ponctuelle, sous forme de sessions est recommandée.

Au-delà de 300mg, le dosage est fort et une utilisation occasionnelle est conseillée. A l’instar des boosters de nicotine, il existe des boosters de CBD. Ces concentrés (au-delà de 600mg) ne doivent pas être vaporisés tels quels mais sont destinés à être dilués. Cela permet au consommateur de faire lui-même son mélange. C’est une solution plus économique et personnalisable mais réservée aux connaisseurs.

Bien que peu probable compte tenu d’une limite fixée à 1500mg/jour, la surdose de CBD est possible. Elle se traduit par un engourdissement et une raideur musculaire. Une étude récente suggère que de trop fortes doses peuvent également s’avérer toxiques pour le foie.



Conseils de consommation

Les e-liquides au CBD provoquent un hit assez fort (le hit désigne la sensation de contraction de la gorge lors du passage de la vapeur). C’est pourquoi il est en général préférable de vaper en inhalation indirecte (la vapeur passe de la bouche aux poumons en deux temps comme dans les cigarettes traditionnelles) plutôt que directe (la vapeur est aspirée directement dans les poumons). Qui plus est, en inhalation directe, les quantités de CBD vaporisé sont plus importantes et les récepteurs risquent d’être saturés rapidement. Les risques de gaspillage sont donc plus importants. Le mode de vaping dépend du matériel et de ses réglages. Pour l’inhalation indirecte, les résistances seront de préférence aux alentours d’1 ohm et les batteries autour de 30 watts.

Comparé à la nicotine, le CBD met plus de temps pour être absorbé par l’organisme. On privilégiera donc des sessions de vape de courte durée (10 à 20 minutes) suivies d’une pause. Pour ceux qui souhaitent vaper plus longtemps, il est conseillé de choisir des liquides faiblement dosés. Pour les vapoteurs de nicotine et de CBD, il est conseillé d’utiliser des clearomiseurs séparés. Par ailleurs, la nicotine étant un excitant, elle peut contrecarrer les effets relaxants du CBD.






D'autres questions ?




Les Cannabinoïdes

CBD, THC, CBN, CBG : définitions et différences


Lire l'article

Que sont les Terpènes ?

Tout ce que vous devez savoir sur les terpènes


Lire l'article

Le CBD dans les Huiles

Les effets, les usages et les bonnes pratiques


Lire l'article

Le CBD dans les Cosmétiques

Ce que vous devez savoir sur le CBD en utilisation externe


Lire l'article

La Loi

Tout sur la législation relative au CBD


Lire l'article